Le Brésil donne son appui au PAM pour répondre à la crise des réfugiés maliens en Mauritanie

Publié le par L'Association-ONG

NOUAKCHOTT – Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) a reçu un don de 1 500 tonnes de riz de la part du Gouvernement du Brésil, d'une valeur d’environ 762 000 de dollars US, en faveur des réfugiés maliens en Mauritanie.
Cette contribution permettra au PAM d’apporter une ration de riz sur une période de 2 mois à 70 000 réfugiés installés dans le camp de M’bera situé à l’extrême sud-est du pays et à environ 50 km de la frontière malienne. Dans le cadre des distributions gratuites de vivres, chaque réfugié reçoit une ration complète composée de riz, petits pois, huile, sucre, sel et un mélange de maïs et soja.  
 
«Cette première donation du Gouvernement du Brésil au PAM Mauritanie constitue une aide précieuse et nous en sommes sincèrement reconnaissants», a déclaré Alain Cordeil, directeur du PAM en Mauritanie. «Depuis quelques années déjà, le Gouvernement du Brésil s’est associé au PAM pour venir en aide aux populations vulnérables du monde entier et cette nouvelle donation renforce son engagement humanitaire».
 
Le don participera également aux efforts déployés par le PAM depuis plusieurs semaines pour pré-positionner des vivres nécessaires avant le début de la saison des pluies en juin. Celle-ci constituera en effet un défi supplémentaire pour l’acheminement des denrées alimentaires dans une région où l’isolement et le manque d’infrastructures routières rendent l’accès difficile. Une distance qui prend normalement cinq heures à parcourir par la route, prendra environ un mois pendant la saison des pluies.  
 
«Cette généreuse contribution du Gouvernement brésilien permettra non seulement de pallier la rupture de stock prévue pour les céréales mais complètera également les besoins des réfugiés, diminuant ainsi la charge pesant sur les communautés hôtes dans la région où se trouve le camp de réfugiés» a expliqué Francesca Manili, coordinatrice du programme d’assistance aux réfugiés du PAM. LA SUITE)))

Publié dans Solidarité

Commenter cet article