Crise dans la corne de l'Afrique !

Publié le par L'Association-ONG

sida-enfantDernières informations

- Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Somalie a déclaré aujourd'hui que la famine sévit dans le sud du pays, dans des zones où l'accès humanitaire a été limité. 
- 11,3 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire du PAM en raison de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique.
- Les taux de malnutrition sont particulièrement élevés parmi les réfugiés somaliens, notamment chez les enfants, qui traversent les frontières kenyanes et éthiopiens en larges groupes.
- Alors que le nombre de personnes souffrant de la faim ne cesse d’augmenter, les besoins en produits nutritionnels spécialisés pour la protection des enfants contre la malnutrition augmentent également.

La réponse du PAM

- Le PAM a érigé la situation dans la Corne au rang de priorité absolue nécessitant le plus haut niveau d’action. 
- Le PAM s’est déjà mobilisé pour nourrir environ 6 millions de personnes dans la Corne de l'Afrique.
- Le PAM prévoit de mobiliser des produits alimentaires complémentaires pour les enfants pour répondre à la crise. Cela constituerait  la plus grande opération jamais entreprise afin de livrer de tels produits, lesquels sont extrêmement efficaces pour traiter la malnutrition au cours des 1000 premiers jours d’une vie. 
- Mme Sheeran, Directrice exécutive du PAM, est actuellement en Éthiopie où elle participe à des réunions de haut niveau avec les autorités gouvernementales et l'Union africaine. Elle se rendra en Somalie et au Kenya dans les prochains jours afin de visiter les zones touchées par la sécheresse, évaluer les opérations du PAM, et parler aux victimes de la sécheresse.
- Le PAM travaille pour renforcer la capacité des communautés vivant dans les régions en proie à la sécheresse par le biais des programmes d’assistance alimentaire pour les petits agriculteurs et aident les personnes à mieux s’adapter aux aléas climatiques.
 

Publié dans Tous contre la faim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article